Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Championnats de France D1 Amiens 2019, récit d'un autre beau week-end
Amiens, sa cathédrale, ses championnats de France D1 de judo le week-end dernier :
 
Samedi :
 
Réveil difficile pour une équipe de supporters qui avaient fait le déplacement par leurs propres moyens. Le but de la journée est de suivre le parcours de Nicolas, favori de la catégorie des -81 kgs puisque champion de France en titre.
 
Tout en contrôle sur les mains, Nicolas trouve à chaque tours, les solutions incisives pour marquer ippon jusqu'en demi-finale.
 
Un combat âprement disputé, Nicolas réussit à faire monter les pénalités mais suite à une interruption pour blessure de son adversaire (arcade ouverte sur un choc de têtes), à la reprise celui-ci revient nettement dans le match. Nicolas à plus de mal à gérer la situation au kumikata et se verra marquer un waza-ari le privant d'une finale qui semblait à sa portée.
 
Une place de trois couperet devant un pilier de la catégorie depuis des années.
 
Malgré une entame de match avec un léger retard sur la prise de garde, Nicolas trouvera les solutions rapidement pour marquer sur son adversaire et s'octroyer une médaille de bronze qui lui permet une qualification au Grand Slam de Paris et de rester sur le wagon de tête des leaders de la catégorie.
 
Une première journée au goût mi-figue, mi-raisin pour Nicolas qui venait clairement pour l'or, mais qui sportivement ne devrait pas le mettre à la peine dans sa saison internationale.
 
 
Dimanche :
 
Les supporters sont en place banderole préparée par la famille de Romane qui a fait le déplacement et pas uniquement pour goûter aux spécialités régionales.
 
Maxime passera en premier avec un combat de chauffe, passé sur pénalités.
 
Romane descends en chambre d'appel, ambiance froide, sans bruits chaque combattants et coachs étant dans sa bulle. Un gros moment de stress où les combattants se retrouvent seuls face à leurs défis, entourés des meilleurs judokas et entraineurs du pays.
 
Romane perdra la rougeur habituelle de ses joues, post-échauffement, en quelques minutes d'attente dans cette ambiance spéciale. Le stress est monté.
 
Elle est appelé au tapis et les supporters finistériens se feront bien entendre ;-).
Le combat c'est contre la vice championne de France en titre, l'entame de match est sans appels en 40 sec deux pénalités sont tombées. Mais Romane fait face et tente sans complexes, ses attaques sont maitrisées par son adversaire. Après quelques minutes où Romane esquive des passages au sol difficiles, se bat contre la pression de son adversaire, sur une énième tentative d'attaque, elle se verra contrée ....
Une attente pour les repêchages qui sera finalement vaine car sa performante adversaire s'inclinera en quart de finale. Une grande première qui donnera finalement à Romane une envie de revenir l'année prochaine .... Affaire à suivre.
 
Pendant ce temps, Maxime monte les tours, puissant sur les mains, semblant plus relâché et mobile qu'à l'accoutumée, il atteint la demi-finale sereinement.
 
Un adversaire plus jeune, mobile, qui tente des contres puissants à chaque tentatives de Maxime, des pénalités qui montent vite, voilà les combattants à égalité à deux pénalités partout.
Une attaque obligatoire de Max, qui sur un énième contre, finira sur le sol l'arcade ouverte. Cela rappelle un peu une demie finale de la veille ..... bon signe ou mauvais ?
 
Le temps de protéger celle-ci, Max joue la sécurité sur les mains pour obtenir une troisième pénalité mais son adversaire réussit à attaquer, le travail tactique est a refaire et finalement son adversaire lance un seoi nage qui semblait maitrisé par Maxime, qui tente le contre mais finalement finit sur le dos, Ippon et la finale qui s'échappe ....
Une place de troisième qui sera tout en maitrise sur les mains, en puissance, encore sur le fantôme de sa demi-finale, Maxime va assurer sur un adversaire fatigant et passe aux pénalités, une médaille de bronze pour la même sélection que Nicolas en février à Paris.
 
 
Un première expérience qui relance l'envie de Romane, deux belles places de troisième qu'on aurait tous espérer d'un autre métal pour nos anciens.
 
Aux yeux des combattants de haut niveau, un goût d'inachevé, mais qui devrait leur donner envie de repartir de plus belle ;-)
 
Aux yeux de tous les supporters sur place ou devant leurs écrans :
un week-end plus que réussit
Tag(s) : #résultats, #bonus

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :